RGPD J+3 et maintenant ?

Soumis par webmaster le lun 28/05/2018 - 20:43
Data protection regulation

 

A présent nous y sommes soumis !

 

Tous ces derniers jours vous avez été envahis par des tonnes de courriels qui vous demandaient de valider la réception de courriels de la part des expéditeurs... ou qui vous informaient d'une mise à jour de leurs conditions générales et d'information.

 

 

Et vous aurez sans aucun doute noté la très grande diversité dans les messages, la façon de vous présenter les choses, et plus particulièrement pour recueillir votre consentement car c'est surtout ce point là qui constituait leur priorité au fond : l'intérêt pour eux de pouvoir conserver vos données et de pouvoir continuer à vous envoyer leurs publicités.

 

En fait la grande majorité de ces messages ne sont pas conformes aux principes et aux exigences du RGPD.

 

Pourquoi ?

Ils ne détaillent pas quelles données sont détenues, ni dans quel but, ni quels sont les traitements et les utilisations qui en sont faites, ce qui devrait pourtant être présenté de manière claire, non ambigüe, compréhensible, et chaque cas d'emploi et information devrait recevoir un consentement explicite (selon le RGPD).


Si le plus souvent rien n'est dit sur les données et les informations détenues sur vous, le but et l'emploi sont parfois indiqués mais de manière très générale et vague, voir ils sont carrément absents. Le consentement se fait souvent par un simple clic, ou pire il est indiqué qu'en l'absence de réaction de votre part, il est considéré que vous avez consentis !

Vous en conviendrez, nous sommes assez loin du RGPD.

 

Ce n'est guère surprenant puisque la technique de l'adressage en masse par e-mail (pour ne parler que de cela) est un outil marketing très commun pour les entreprises commerciales, et il constitue le coeur de métier de tant de sociétés...

Il faut encore savoir que selon plusieurs études récentes, entre 60% et 90% des entreprises, des administrations et des institutions affirment qu'elles ne sont pas prêtes !

 

Si tout un chacun voit bien la nécessité de protéger ses données, spécialement par rapport des utilisations que l'on ignore telles celles que peuvent en faire les GAFAs, il faut bien reconnaître que le sujet est très vaste (trop?) et complexe. On ne sait donc pas comment aborder la chose.

 

Ce n'est pas une raison pour ne rien faire, ou pire pour mal faire et de manière insuffisante !

 

La question est simplement de trouver une manière de faire, simple et aisée, en limitant les coûts.

 

Utilisez I.M.S. et vous serez rapidement et aisément conformes, ceci pour un coût réduit.

 

 

Étiquettes